HARDWARE

Valve réaffirme son engagement envers Linux

Valve réaffirme son engagement envers Linux

Valve a retiré les annonces pour les Steam Machines présentes en page d’accueil du client Steam. Le mouvement a été très vite commenté et interprété comme un possible désintérêt de Valve pour le matériel, mais aussi l’écosystème Linux. Pierre-Loup Griffais, développeur chez Valve, est donc sorti de l’ombre afin d’expliquer ce choix et infirmer les rumeurs.

DES MOTIVATIONS INCHANGÉES ENVERS L’ÉCOSYSTÈME LINUX

Le retrait des Steam Machines de la page d’accueil du client Steam n’aura pas mis longtemps à être amplement commenté. Devant la proportion prise par les commentaires sur cette modification de routine, Pierre-Loup Griffais a tenu à clarifier la position Valve, dans un sujet épinglé sur le forum Steam for Linux.

Le développeur de Valve nous informe que le lien en page principale a été retiré pour des raisons de flux utilisateur, mais qu’il reste néanmoins disponible. D’autre part, il assure que « les raisons de créer une plateforme de jeu ouverte et compétitive restent inchangées » et que dans ce cadre, Valve travaille toujours durement afin de rendre idéal le système Linux pour le jeu et les applications. SteamOS restera le moyen de diffuser ces améliorations.

L’expérience avec les Steam Machines aurait aussi permis de jauger les difficultés liées à l’écosystème Linux pour les développeurs de jeu. Valve pense qu’une bonne partie de ces défauts pourront être résolus avec Vulkan, l’API graphique de bas niveau.

Valve réaffirme son engagement envers Linux

L’APPORT DE VALVE AUX LOGICIELS LIBRES : VULKAN, MESA, MOLTENVK

Pierre-Loup Griffais confirme que des ressources significatives sont investies dans l’écosystème Vulkan, les outils et les pilotes. En effet, si les Steam Machines sont restées confidentielles, l’impact de Valve sur la partie logicielle est tout autre. L’entreprise de Bellevue est dorénavant un contributeur important dans le monde du libre, notamment dans l’amélioration des pilotes RadeonSI et de Mesa, la bibliothèque graphique libre qui fournit une implémentation générique d’OpenGL (et désormais de Vulkan). Leur travail, aux côtés d’autres grandes compagnies comme Intel, AMD ou VMware, a permis d’obtenir des gains de performances spectaculaires ces dernières années. Sur certains logiciels comme le moteur 3D Unigine, les performances associant Mesa/RadeonSI sur Linux dépassent désormais celles du pilote propriétaire AMDGPU-PRO sur Windows 10.

Pierre-Loup Griffais rappelle aussi que Vulkan est aussi disponible pour iOS et macOs depuis peu, grâce à MoltenVK. Dota 2 profite ainsi d’un gain de performance allant jusqu’à 50% par rapport à la version native OpenGL.

Enfin, malheureusement sans livrer de détails, la conclusion nous apprend que d’autres projets Linux seraient en cours de préparation.

PC

Partager avec :

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des