ACTU GAMING, Gamescom 2017

gamescom 2017 – Monster Hunter World parle de son monde ouvert

gamescom 2017 - Monster Hunter World parle de son monde ouvert

Annoncé par Sony lors de sa conférence E3 2017, Monster Hunter World est très attendu par les fans de la licence puisque ce sera la première fois que Monster Hunter débarquera sur des machines aussi puissantes que la PS4, la Xbox One, et surtout le PC. Grâce à la gamescom, on en sait un peu plus sur le prochain épisode et surtout la taille de son monde.

Monster Hunter bénéficie d’une large communauté de fans à travers le monde et nombre d’entre eux espéraient qu’un jour, la licence soit portée ailleurs que sur des consoles portables, ou les consoles de salon de Nintendo. La puissance relative de ces machines étant logiquement un frein à leur évolution, beaucoup espéraient qu’un Monster Hunter sortirait sur PlayStation 4 ou sur PC, et il faut croire qu’ils ont été entendu. Puisqu’après Monster Hunter Frontier Online (2007), Monster Hunter Online (2013) ou encore Monster Hunter Frontier G, le nouveau Monster Hunter World sera le premier de la série à s’offrir une telle sortie : Xbox One, PlayStation 4, et PC, voilà de quoi satisfaire bien des joueurs.

Et forcément ces derniers ont de nombreuses questions. Lors de cette gamescom, le YouTuber Arekkz, connu pour ses vidéos de Destiny et Monster Hunter, a eu l’occasion de discuter avec Ryozo Tsujimoto et Yuya Tokuda, respectivement producteur et réalisateur de Monster Hunter World. On a donc appris plusieurs choses intéressantes, notamment en ce qui concerne l’open-world du jeu.

UN OPEN-WORLD MOINS GRAND MAIS PLUS RICHE

Forcément, la question de la taille du monde du jeu a été abordé, et la réponse des développeurs est sans équivoque. N’hésitant pas à critiquer certains concurrents, Tokuda a précisé que World jouait la carte de la qualité, plutôt que de la quantité.

Lorsque nous avons commencé à développer Monster Hunter World, il y a déjà quelques jeux en open-world dans le commerce, mais pas autant qu’aujourd’hui. Et surtout, c’était bien avant que Zelda (Breath of the Wild, NDLR) n’ait été vu par qui que ce soit. Pour beaucoup de ces jeux, leur premier argument de vente, c’était la taille de leur monde ouvert, même s’il était vide. Nous ne cherchions donc pas la grandeur, mais la profondeur. Nous n’avons pas une grande map, mais chaque carte est ouvert sur elle-même, et nous voulons que chaque carte offre à la fois de la taille et de la profondeur. On ne fait pas vraiment la même chose.

Cette nouvelle construction a notamment un impact sur le nombre de joueurs maximum : les chasseurs pourront se regrouper jusqu’à former un groupe de quatre. « Il n’y aura pas de mode de jeu secret à huit » précise également Ryozo. Notez toutefois que les lobbies pourront accueillir jusqu’à 16 joueurs. Ce sera l’occasion de rencontrer d’autres joueurs, d’admirer leur équipement, mais aussi de leur parler, avant de choisir une quête et partir au combat. À noter qu’il se pourrait également que les joueurs aient l’occasion de tester leurs armes dans une pièce dédiée, comme le demandent les fans depuis longtemps. Sans affirmer ni infirmer quoi que ce soit, Tokuda a annoncé qu’ils y avaient pensé. Dont acte ? On verra.

DES QUÊTES MIEUX ÉCRITES, À TOUS LES NIVEAUX

Les deux hommes ont également tenu à faire savoir que la structure du jeu avait été revu, en ce qui concerne les quêtes. Avec pour but de mettre en valeur l’histoire du jeu, quel que soit le niveau du joueur.

Nous avons toujours ce système avec des quêtes de bas rang, de rang moyen, ou de haut rang. Mais dans les précédents jeux, lorsque vous partiez en mission de haut rang, l’histoire n’avait plus aucune importance. Cette fois nous voulons être sûrs que l’histoire se poursuive, même à haut rang. La grosse différence réside dans la structure du jeu, il n’y a plus de séparation entre les couloirs du village, et les quêtes du hall de rassemblement. Cette distinction n’existe plus. Vous sélectionnez une quête, et vous pouvez choisir de la faire seul, ou en ligne.

Outre ces missions, Monster Hunter World pourra également compter sur les habituels contenus téléchargeables gratuits, qui sortiront au fil des mois. Mais là encore, il y aura une différence puisque les nouveaux supports changent la donne, comparativement aux consoles portables, sur lesquelles la majeure partie des Monster Hunter tournaient.

La différence c’est que ces jeux arrivent sur des consoles de salon. Et dans le passé, sur consoles portables, vous deviez télécharger vous-mêmes les quêtes, sur votre console. Mais sur console de salon, nous avons la possibilité de faire d’autres choses, comme une quête avec un temps limité. Les gens doivent se connecter dans un temps limité pour accomplir la quête. Nous avons plus d’opportunités créatives, dans la manière d’apporter aux joueurs du contenu téléchargeable.

Bref les fans de Monster Hunter peuvent se frotter les mains puisque si World devrait changer pas mal de choses, les dires des développeurs annoncent quelques changements intéressants.

PS4
XBOX
PC

Partager avec :

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des